AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur la nouvelle version de GGTR !
Wolfyface, galuche_cauet, wild.hapiness, littlem et .QUEENA sont ravies de vous présenter leur nouveau projet
Nous recherchons les personnages de la série
Blair, Serena, Vanessa, Dan, Jenny... Viens jeter un coup d'oeil
Charlotte Archibald recherche son époux
Alors n'hésite pas à prendre Nathaniel Archibald, je suis persuadée qu'elle te fera plein de bébés et de bons gâteaux au chocolat.
Ceelyana Williams recherche son futur copain -ou pas-
Si tu veux plus d'info c'est par ici
N'hésite pas à te faire parrainer
Si tu te sens perdu ou que tu as peur de ne pas t'intégrer.
Le topic commun va être bientôt lancé
Alors inscris-toi vite !
Louys recherche sa soeur jumelle
La jolie Madeline est attendue avec impatience..

Partagez | .
 

 Never let me go ⊰ Gale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Never let me go ⊰ Gale Dim 24 Fév - 22:15


Le bal de la Saint-Valentin

« A demain mon bébé ! Je t’aime aussi. » C’était les derniers mots que j’adressais à ma fille qui me passa ensuite son père. J’étais bien resté cinq minutes au téléphone, sous un froid polaire, je marchais néanmoins, faisait des allers-retours devant le bâtiment. Les mots avec Dakota furent relativement brefs. Je raccrochais ensuite et je gardais quelques instants le portable contre moi tout en regardant le ciel qui était magnifique, la lune brillait de mille feux, les étoiles scintillaient, tout était réunis pour qu’on passe une superbe soirée. C’est à la vue de ce ciel que je m’évadais dans mes pensées. J’étais toute seule, Gale savait que j’avais besoin de cette pause pour téléphoner à ma fille. C’était capital. Je ne culpabilisais pas du tout de l’avoir laissé, elle avait besoin de voir son père, j’avais besoin de voir mes amis. La soirée d’ailleurs se passait à merveille et je restais avec Gale qui était mon cavalier à cette soirée, c’était super. J’essaie de ne pas trop le regarder, je me bats contre moi-même. La situation n’est pas du tout embarrassante, je ne voulais pas que mes sentiments prennent le dessus sur moi. La soirée était détendue, tout était parfait. On allait bientôt attaquer le dessert, à notre table, les gens étaient à cran. Il y avait mon demi-frère Yoann que j’adore, Skylaàr, Aaron, Haley et Duncan. Gale et moi avons pu voir que c’était très tendu entre mon frère et Duncan ainsi qu’entre la blonde de la table, Haley et Duncan également. J’adore Duncan et ça me fait vraiment bizarre que tout le monde soit contre lui. Il est géniale Duncan non ?

Je regardais l’heure ensuite sur mon portable, ça faisait plus d’un quart d’heure que j’étais partie. Je repris l’ascenseur et je montais avec des gens que je ne connaissais pas, ils parlaient, je m’en fichais un peu de ce qu’ils disaient, sincèrement. J’avais toujours autant froid, je n’arrive pas à me réchauffer. On peut voir sur mes bras que j’ai la chair de poule. Je me concentre sur la soirée et le fait qu’après on allait un peu bruler des calories. Le repas était divinement bon. Les compliments aux chefs, espérons que le gâteau ne gâche pas tout. Je n’avais pas tellement faim mais je voulais bien faire un effort. Bref, la porte s’ouvrit ensuite, je cherchais Gale des yeux et je vis qu’il était toujours assis à notre table. Je crois qu’il me cherchait également, c’est vrai que j’ai pas mal était longue dehors. C’est le sourire aux lèvres que je me dirige vers notre table où tout le monde a déserté et avait laissé Gale tout seul, j’ai juste envie de dire que les copains sont sympa n’est-ce pas. C’est vraiment déroutant. Je dépose un baiser sur la joue de mon meilleur ami tout en passant ma main sur son épaule. « Excuse moi d’avoir été longue mais tu connais Leila.. Elle te fait un bisous au faites » dis-je ensuite avec un petit sourire amusé. Je m’asseyais ensuite à côté de lui avec le même sourire aux lèvres. Je croisais ensuite les jambes tout en le regardant et j’ajoutais ensuite tout en plongeant mon regard dans le sien « Merci de m’avoir accompagné à cette soirée, t’es vraiment le meilleur. Je suis vraiment contente d’être venue avec toi. » ça m’avait fait très plaisir qu’il pense à moi. Oui, on y était venue en amis mais mon discours était soft. Je baissais ensuite les yeux quelques secondes plus tard. Je ne regrettais pas mes paroles mais je ne voulais pas le mettre dans l’embarras non plus. J’avais l’impression qu’avec Gale, on revenait au temps de l’adolescence, c’était dingue, mais c’était notre histoire. Je détourne ensuite mes yeux. Je vois un couple, tout ce qui est de plus basique, ils ont l’air de ne pas s’entendre, c’est bête quand même le soir de la Saint-Valentin. Le type s’énerve, j’entends vaguement ce qu’il dit mais je n’y prête pas attention, ce ne sont pas mes histoires après tout. Je continue mon petit tour de piste, je vois ma meilleure amie derrière avec sa famille de fou qui a toujours le don de me redonner le sourire puis je repose enfin le regard sur mon meilleur ami.



fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Dim 24 Fév - 22:58



✖ Never let me go. ✖
« Like a friend... No more »

    Mon souffle s'était coupé en la voyant arriver. Elle était magnifique, resplendissante. Pourtant je ne pus m'empêcher de penser que lui proposer de m'accompagner n'était pas une bonne idée. Je lui laissais du temps, je nous laissais du temps mais il fallait bien se rendre à l'évidence, j'étais fou amoureux d'elle. Je me retenais toujours de l'embrasser par mégarde, je faisais attention à chacun de mes gestes. Oh oui je m'en sortais pas mal, j'étais naturel, mais je me demandais combien de temps cela durerait. En attendant la soirée battait son plein. Nous étions assis à une table, où la plupart des visages m'étaient inconnus et où l'ambiance n'était pas spécialement à la rigolade. Tous étaient tendus. Je ne réussis que difficilement à m'insérer dans les conversations. Et puis Kahina se leva, elle devait appeler sa fille. Je l'excusais et lui dis de foncer et de faire attention à ne pas prendre froid. Je pris ce petit temps de solitude pour me concentrer sur moi-même. L'aimer était en train de me torturer, mais mon silence était le prix de notre amitié pour le moment. Je ne lui forcerais jamais la main, je sais ce qu'elle a vécu avec son ex, le père de la petite puce, et de toute façon toute tentative trop intrusive briserait notre amitié à jamais ! La table commença à se vide. Adorable. Pour ma part je restais seul assis, devant une coupe de champagne. Il allait finir par ne plus avoir de bulles tellement je faisais tourner le liquide. Je pris ce petit temps pour envoyer un message à Grace également : En exclusivité une photo de la soirée et de ... une grande couturière dont ma petite soeur était fan et dont je ne connaissais même pas le nom. J'allais faire une heureuse.

    Kahina revint. Elle posa ses lèvres sur ma joue, avant de poser sa main sur mon épaule. Je la frôlais et lui offrit un doux sourire. J'avais donc un baiser de la petite Leïla. Elle était vraiment adorable cette gamine ! _" Pas grave ne t'en fais pas. C'est normal. Elle est adorable. " Et puis vint le moment de me remercier. Je rougis légèrement pour le coup. Je ne m'étais pas préparé à ça. Je devais avoir l'air terriblement idiot. Allez Gale, un truc intelligent à dire autre que... tout le plaisir est pour moi ! Réfléchis et respire : _" Merci d'avoir accepté. Je me serais senti très seul sans toi ! " Je vis que déjà elle ne m'écoutait pas vraiment. Son regard était ailleurs. Je tournais donc la tête. Un couple se disputait. Je levais les yeux au ciel. Ils avaient vraiment choisis le bon jour et le bon endroit. Je n'y prêtais pas plus attention. Je me levais et m'inclinais devant Kahina, lui tendant la main. Un sourire charmeur et amusé sur les lèvres : _" Mademoiselle, m'accorderiez vous cette danse ? "



code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Lun 25 Fév - 0:20


Le bal de la Saint-Valentin

« Pas grave ne t'en fais pas. C'est normal. Elle est adorable. » Répondit mon meilleur ami en souriant. C’est vrai que ma fille était adorable, elle était aussi adorable qu’elle pouvait être une peste quand elle le voulait. Même si Sofia n’est pas ma vraie mère, sa présence a quelque peu empoisonnée celle de ma fille. C’est pour ça que je ne suis pas proche d’elle, c’est pire que de la vermine en plus, elle donnait un mauvais exemple à ma fille. Sanaà était pareil que ma fille, mais c’est différent, c’est ma sœur et malgré nos disputes au quotidien, je l’aime bien plus qu’elle ne le croit. Je regarde Gale et ajoute sur le ton de plaisanterie. « Que veux-tu, elle tient de sa mère ! » je le regardais ensuite en riant et en lui faisant un clin d’œil. Je n’avais pas tort, cette petite me ressemblait en même temps. Elle récupérait tous mes bons côtés et tout les mauvais de son père, c’est dans la génétique que cela se décide. J’espère juste que pour son copain, elle sera juste être fidèle, son père, lui n’a pas réussi. Je chassais ce souvenir qui me revenait en tête, sinon, je vais commencer réellement à devenir amer.

« Merci d'avoir accepté. Je me serais senti très seul sans toi ! » me répondit-il. Même si je ne regardais pas en sa direction, ses mots me touchèrent réellement. C’était mignon comment on était timide l’un avec l’autre alors qu’on est censé être meilleurs amis. Je ne voulais pas rougir mais quand j’ai entendis sa phrase, j’ai eu un coup de chaud. Gale était mon meilleur ami et rien d’autre. Plus je me répétais cette phrase, plus elle sonnait faux. Plus j’essayais de me convaincre que j’étais complètement perdue au niveau de mes sentiments, plus je voyais clair. Je tombais vraiment amoureuse de mon meilleur ami et c’est vraiment flippant. Je n’avais pas le droit parce que c’était mon meilleur ami et j’avais besoin de lui dans ma vie et il avait besoin de moi aussi. Une histoire de sentiments peut gâcher une histoire d’amitié et je ne veux pas que la notre soit gâchée. Mais d’un côté, je ne pouvais plus nier et ce silence pourrait également tout briser... Ce soir, je ne voulais pas me prendre la tête avec ça mais c’est quelque chose qui revient souvent, encore plus quand je suis en sa compagnie. Le couple qui se dispute le jour de la Saint-Valentin, c’est clair qu’il n’avait pas choisi le meilleur moment. Normalement, c’est une soirée idéale ou tu fêtes ton amour, là, il fête la guerre. Je reportais mon attention sur Gale qui se leva et s’inclina devant moi. Forcément que je riais, il est fou mais c’était très plaisant, il me tendit ensuite la main tel un gentleman « Mademoiselle, m'accorderiez vous cette danse ? » mon rire fit place à un sourire charmeur et amusé comme le sien. Je me levais ensuite et je saisis sa main, ce contact m’électrisa un peu mais c’était agréable. « Avec grand plaisir mon cher ! » on se dirigea ensuite vers la piste de danse où il y avait un peu de monde, je me plaçais alors devant lui et je posais alors ma main sur son épaule. Je le regardais alors dans les yeux et on commença à danser. On l’avait fait des centaines de fois, danser ensemble mais maintenant ce n’était pas la même chose.

On dansait alors, on tournait sur nous même, je regardais alors en face de moi et je vis encore le couple de tout à l’heure qui continuait à se prendre la tête, c’est vraiment exaspérant. Profitez de la vie pensais-je alors. D’un seul coup, sans que je ne compris le film, le type sortit son arme et sa marqua la fin de notre belle soirée, il tira et la femme s’écroula alors au sol. Je me mis à crier et tout le monde commença à paniquer, notre soirée viraient au cauchemar. Je regardais Gale, complètement paniquée. On courait vers l'ascenseur mais le tireur tira une seconde fois, quelqu'un s'écroula, tout le monde se mit à terre, ceux qui avaient pu s'enfuir, tant mieux pour eux. Bon dieu c’était quoi cette soirée ? Je me réfugiais dans les bras de Gale, parce qu'au moins, je me sentirais plus en sécurité. Je pris ensuite sa main que je serrais tellement fort, il ne devait plus la sentir.




fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Lun 25 Fév - 13:47



✖ Never let me go. ✖
« Like a friend... No more »

    Deux adolescents. J'étais en train de rougir pour une simple phrase sans grand intérêt. Je sentais des papillons dans mon estomac en la regardant... Non sérieux j'étais convaincu d'avoir dépasser cette étape depuis longtemps mais je m'étais trompé. Il est plus facile de sortir avec quelqu'un qu'on ne connait pas et la découvrir au fur et à mesure que commencer à éprouver des sentiments pour sa meilleure amie. Ne jamais être ami avec ses exs. C'était une règle qui se transmettait de génération en génération et qui faisait réfléchir. Toute cette situation à cause d'un baiser pour fermer le bec de sa mère. Je ne voulais pas me prendre la tête sur ça ce soir ! On allait passer une super bonne soirée entre amis et rien d'autre ! Les sentiments on s'en souciera plus tard ! J'avais envie de bouger d'ailleurs et non de parler. Je m'inclinais devant Kahina comme on le faisait dans des temps reculer pour inviter une jeune femme à danser. Elle accepta et attrapa ma main. Je lui souris, tout en l'emmenant sur la piste de danse. Nous trouvions une place assez facilement sur la piste de danse. Je posais ma main au niveau du bas de son dos, et attrapais sa main. Nous nous mettions à danser, c'était plus sérieux que d'habitude... oui parce que nous avions déjà dansé ensemble... genre dans son salon une journée de déprime en sous-vêtement... Me demandez pas comment on en était arrivé là je n'en avais aucune idée, mais c'était cool de jouer les stars de la chanson ! Je le fis tourner tout en riant. La soirée risquait d'être mémorable mais je ne savais pas encore à quel point.

    Kahina se mit à crier, je mis deux minutes à comprendre ce qui se passait. Je serrais la jeune femme contre moi. _" Viens on y va ! " Les gens criaient et courraient vers les sorties. La fête avait maintenant des allures de fin du monde. Il fallait courir presque se battre pour se sauver. Je tentais de protéger ma meilleure amie aussi bien que possible pour qu'elle s'en sorte vivant. On fonce ! Le tueur tira à nouveau. Quelqu'un s'effondra. Kahina m'entraîna au sol. On pleurait, on criait... Je n'avais pas l'intention de mourir ce soir. Je grimaçais lorsque je sentis sa main écraser la mienne mais ce n'était pas le plus important. Bouger. Si on restait ici on était mort. J'avais déjà étudié ce genre de chose pour mes études de journalisme. Et j'avais lu trop d'articles pour ne pas savoir qu'en général tout se finissait dans un bain de sang. Je posais ma main sur son épaule pour la rassurer. _" On doit bouger. On doit y aller, c'est notre seul chance. Suis moi. " Je bougeais un peu. Quelqu'un hurla et se leva. Immédiatement il s'effondra, touchait d'une balle mais il avait créé une nouvelle panique! Je passais mon bras autour de Kahina et l'emmenais en profitant du chaos ambiant vers la sortie. Sauver notre vie. Il n'y avait plus que ça qui importait. Je devais l'empêcher de faire demi-tour, peu importe qui était en train de mourir. C'était terriblement égoïste et j'allais certainement l'avoir jusqu'à la fin de ma vie sur la conscience mais on doit tout faire pour protéger ceux qu'on aime. D'ailleurs j'étais terriblement heureux de ne pas avoir cédé à Grace. J'en serais mort s'il lui était arrivé quoi que ce soit ! L'ascenseur... Piège. Foncer vers les escaliers. _" Les escaliers... pas d'autre choix ! "

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Lun 25 Fév - 17:33


Le bal de la Saint-Valentin

Il venait de semer la panique. Je venais de le voir tirer sur cette femme. Une image qui allait à jamais me rester marquer. Il a tellement sorti son arme vite que personne n’aurait pu prévoir cette catastrophe. Il a tiré une seconde fois, la panique. Moi-même, j’étais paniquée. Tout le monde s’aglutinait à l’ascenseur, il tirait dans le tas, il allait finir par tuer tout le monde, je ne regardais plus rien. On voyait plein de personne s’écrouler, les autres hurlaient. J’avais peur, peur pour mes amis, peur pour moi, peur pour Gale. Je tremblais, on était à terre, incontestablement que s’il le pouvait, il nous tuerait sans hésitation, j’en étais consciente. Je serrais tellement fort la main de Gale, c’ était impossible pour moi de bouger en même temps, tellement paniquée. « On doit bouger. On doit y aller, c'est notre seul chance. Suis moi. » Je hochais la tête pour montrer que j’étais d’accord avec lui. Un type eut la même idée que nous, il se leva mais le tireur ni une ni deux l’a mis à terre. Je mis ma main sur ma bouche pour m’empêcher de crier. La cohue continuait et le tireur continuait de tirer sur tout le monde. J’espérais que pas mal de gens avaient pu se sauver. Notre belle soirée tournait au cauchemar et rien ne semblait pouvoir arrêter ce fou. Une nouvelle vague de panique, tout le monde cherchait la sortie. Nous aussi, Gale me tenait par les épaules, de toute façon, je n’étais pas capable de marcher toute seule qu’on se le dise, j’avais bien trop peur. Je pourrais tomber à tout moment. Je priais pour que Lully, Yoann, Pierre, Chrystal, Duncan ont déjà évacué le batiment. Je tremblais telle une vraie feuille, à chaque instant, j’avais peur pour nous. « Les escaliers... pas d'autre choix ! » me dit-il ensuite. C’est clair que l’ascenseur était trop risqué. Il y avait bien trop de monde. Je cherchais la porte des escaliers. Elle n’était vraiment pas loin de nous. Pas à l’opposé de la salle déjà, c’était une bonne chose. « C’est là ! » je lui montrais en pointant du doigt.

On n’avait vraiment pas mis longtemps à atteindre la porte de l’escalier de service, notre seule chance. Je me sentais enfin soulagée. On ouvrit la porte. Je me retournais et vit Lully par terre, sa sœur à côté, Thybalt aussi, je serrais les dents, erreur fatale que de ne pas rentrer immédiatement, un quart de secondes. Il lui a fallu un quart de secondes pour réagir et me regardait avec une telle haine. Il tira, je poussais Gale et restais planté devant la porte. Le trajet de la balle fut rapide. Je tombais immédiatement contre la porte, je ne pouvais plus bouger. Une douleur dans le ventre comme jamais et pourtant j’avais subi un accouchement, j’avais déjà l’impression de crever sur place rien que par la douleur. Il avait réussi à me toucher et c’était de ma faute. Je mis ma main contre ma plaie. Du sang, beaucoup de sang. L’abdomen était touché, je faisais signe à Gale de se cacher. Je le regardais dans les yeux, le tireur était désemparé, je ne sais pas s’il réalisait ce qu’il faisait mais une chose est certaine, rien ne sera plus comme avant. Je perdais pas mal de sang, un gout de sang dans ma bouche. Mes pensées étaient dirigés vers ma fille, en pensant à elle, une larme roula sur ma joue. Lorsque Gale revient près de moi, une fois que le tireur ne guettait plus tant que ça la porte de sortie, je lui dis tout en le regardant dans les yeux « Gale, sauve-toi ! Profite-en, va-t-en ! Pense à ta soeur.. moi ça va aller ! Je suis désolé.. » Je ne pouvais pas me déplacer, c’était mort pour moi, la douleur était trop poignant. Pas mal de sang coulait en plus mais pour l’instant, ça allait. Je n’étais pas fatigué, j’avais juste très mal.




fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Lun 25 Fév - 18:24



✖ Never let me go. ✖
« Like a friend... No more »

    Les escaliers. Sauver notre peau. J'avais en quelques sortes reprogrammer mon cerveau pour ne penser qu'à ça. Je voyais des gens souffrir, mourir et pleurer... C'était l'horreur. Si l'enfer devait ressembler à quelque chose, on en était pas loin. Je profitais du chaos général pour emmener Kahina a l'abris. Courir dans les escaliers voilà notre seule solution. Je la supportais autant que possible. La porte était a portée de mains, j'avais l'impression de voir le bout du tunnel. Et nous sombrions à nouveau dans les ténèbres.

    Je me retrouvais sur le sol. Abasourdi, j'avais entendu un coup de feu et puis une force... Kahina ! Elle était touchée, mon dieu. L'adrénaline était à son maximum. Je me ruais à ses côtés. Mon dieu, j'étais censé faire quoi ? Je vis le sang jaillir de son abdomen. Merde, merde, merde. Je l'attrapais en dessous comme je le pouvais. La porter allait être douloureux. Mais là j'avais pas le choix. Si je la laissais dans le passage, ils allaient la piétiner ! Je l'embrassais doucement sur le front. _" Pardonne moi. " Je passais mes bras sous elle, et la soulevais. A peine eu-je fais cela que je vis que la douleur était insupportable, elle poussa un cri. Même pas la peine de penser l'emmener dans les escaliers. Je vis une table renversée, un bon bouclier le temps que les choses se calment. De toute façon son chargeur allait finir par se vider ! Je me dépêchais d'aller vers elle : à peine un mètre. Je déposais à nouveau Kahina sur le sol et posais sa tête contre mon torse. _" Ca va aller. Je te promet que ca va aller. Ne t'en fais pas." J'enlevais ma veste de costume et la posais sur elle. J'appuyais sur sa blessure. C'était douloureux mais j'avais pas d'autres moyens d'arrêter le sang. Si ça avait été à la jambe ou au bras un garrot aurait suffit le temps de la transporter. Là pas possible. Je pensais à appeler les secours. Je fouillais dans mes poches rien. Mon portable... Laissais sur la table ! Et merde ! Je la serrais contre moi _" Ne bouges pas. Tu vas t'en sortir... " Je tentais de la rassurer et de me rassurer ! Je posais ma main sur son visage. Je tentais de retenir mes larmes. Non sérieux c'était trop guimauve de se mettre à pleurer. _"Pense à Leïla. Elle va être trop contente de revoir sa maman.. Il ne faut pas que tu la laisses, il ne faut pas que tu me laisses !"


code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Lun 25 Fév - 20:26


Le bal de la Saint-Valentin

Je voulais vraiment que Gale s’en aille. Je voulais qu’il sauve sa peau. Je ne voulais pas qu’il reste ici, on ne sait jamais. Je n’étais pas en état de le repousser. J’essayais de ne pas me concentrer sur la douleur, mais ce n’était pas possible. Plus les secondes passaient, plus elle s’encrait en moi. J’essayais de ne bouger rien qu’un peu, elle me lançait. Il se pencha et m’embrassa sur le front, un signe protecteur en me demandant de lui pardonner, j’allais répliquer quand il me prit dans ses bras. La douleur était insupportable, je ne pus m’empêcher de crier et de verser une larme quand même. Je voulais être forte, mais là, ce n’était vraiment pas possible. Il fit a peine un mètre, mais ça a été le mètre le plus long de ma vie. Il voulait juste me sauver et je me mordais les lèvres à chaque pas. Je ne voyais pas le tireur ce qui m’inquiétait un peu. Il me déposa ensuite sur le sol doucement, une autre grimace de douleur. Leila était présente dans mon esprit, je ne voyais qu’elle, je repensais à tous les bons moments qu’on a passé, ainsi qu’au mauvais mais les mauvais ce n’était que du bonus, elle sait que sa maman l’aime au moins puisque ce sont les derniers mots que je lui ai dis, je t’aime. Je partirais confiante encore plus que si je venais de la disputer. Je n’avais pas besoin d’apprendre par cœur son visage, il était gravé en moi. Je ne savais pas ce qu’il allait se passer, je commençais à avoir peur. Peur de perdre la vie. Il me posa ensuite contre lui. « Ca va aller. Je te promet que ca va aller. Ne t'en fais pas. » me dit-il ensuite, tout en appuyant contre ma plaie pour arrêter l’hémorragie. Une vive douleur, encore plus forte se faisait ressentir et je me contentais de grimacer. Je voulais paraitre forte alors que j’avais peur. Je ne devais pas pleurer. J’étais toujours en vie, c’était déjà ça. Je n’avais pas le droit de pleurer, je devais me battre. Ceux qu’il a touché et qui sont morts auraient aimé être à ma place.. Enfin, être en vie quoi. J’avalais difficilement ma salive. « Si tu me le promets alors je te fais confiance, va-t-en, sors d’ici ! » je levais alors mes yeux pour le regarder, je voulais vraiment qu’il sauve sa peau. C’est ce qu’on devait faire à la base tous les deux. Il avait de la chance que je ne sois pas en état de lui foutre un coup de pied aux fesses, sinon, je l’aurais fait, parole de Sawyer. Avec cette soirée plus rien n’était sur. « Ne bouges pas. Tu vas t'en sortir... » continua-t-il, je trouvais ça mignon qu’il souhaite me réconforter comme ça. Je lui fis un sourire et je fis un semblant de hochement de tête comme si j’étais confiante. « Oui, je suis solide comme il n’y a pas ! » Il fallait être optimiste. Il ne fallait rien lâcher. Il caressa ensuite mon visage, je levais à nouveau les yeux pour le regarder, il en emmenait pas large non plus. Ca me faisait un pincement au cœur vraiment. J’avais raison, il aurait mieux fait de partir, il ne m’aurait pas vu dans un état pareil. Je posais ma main contre la sienne qui était sur ma joue. Une vague de froid commence alors à m’envahir. « Pense à Leïla. Elle va être trop contente de revoir sa maman.. Il ne faut pas que tu la laisses, il ne faut pas que tu me laisses ! » Me dit ensuite Gale, je lui souris, il avait raison. Pourtant j’eus un frisson. Ce n’était jamais bon quand on avait froid. Il continuait de presser la plaie, il n’y avait que cela à faire. Je grimaçais toujours mais je m’habituais à la douleur, tant qu’elle ne montait pas d’un cran, ça allait. Je fermais les yeux trente secondes, le froid était horrible. Je les ouvrais, les minutes passaient et personne n’arrivait. Je regardais mon meilleur ami, je grelottais un peu et je dis ensuite « Ecoute-moi, c’est juste au cas où. Je sais que ça fait très guimauve et très films mais je veux que tu me promettes que tu seras toujours là pour ma fille, quoi qu’il arrive. Je veux que tu prennes soin d’elle si moi je ne peux plus le faire Gale. C’est la personne qui compte le plus dans ma vie.. Je sais que je peux avoir confiance en toi, j’aurais toujours confiance en toi. Je veux que tu lui parles de moi si plus tard, elle le veut.. Elle a déjà un père, je sais mais t’es la personne qui me connait le mieux. » une larme roula le long de ma joue. L’éventualité de ne pas voir ma fille grandir me détruit littéralement. « Dis à ma sœur que je ne lui en veux pas. Que je n’ai jamais été en colère contre elle. Elle restera toujours l’une des personnes les plus importantes pour moi et que nos bons moments sont toujours restés gravés en moi et que même si j’ai déménagé à New-York, je ne l’ai jamais oublié, elle et notre complicité… Je veux aussi que tu dises à Yoann qu’il sera un bon père, qu’il arrête d’avoir peur, qu’il stoppe son trafic et que je l’aime aussi énormément.. A Lullaby, si elle s’en sort qu’elle restera ma meilleure amie et qu’elle s’occupe de Leila avec toi. C’est sa marraine, donc elle aura toujours le droit de la voir, elle pourra prendre mon rôle, si je ne suis plus là.. »
Je fis ensuite une petite pause, je continuais de le fixer, j’allais la faire à fond dans le sentimentale là. « Gale, je veux que tu saches que j’apprécie le fait que tu as toujours été là pour moi. Même dans ce moment là ou je suis à terre. T’es mon meilleur ami et le mec qui me connait le mieux sur cette terre. Je te remercierais jamais assez. Mais tu n’es pas seulement que mon meilleur ami, je suis sur que j’ai des sentiments pour toi. J’en suis vraiment sûr, je t’aime, vraiment. Et j'aime pas cette situation entre nous parce que tu comptes et qu'on est entrain de se perdre. » je grelottais toujours autant et fit une petite pause. Ok je viens de lui avouer que je l’aime, je suis malade. Je continuais de le regarder dans les yeux, malgré tout. Je n'avais plus rien à perdre.





fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Lun 25 Fév - 22:31



✖ Never let me go. ✖
« Like a friend... No more »

    Sauver Kahina. Le reste je m'en fichais. Plus rien ne comptait à par elle. Je m'en fichais que l'homme à l'origine de mes malheurs viennent et me tire une balle dans la tête, si cela permettait de sauver Kahina et bien tant pis qu'il en soit ainsi. Non je ne tente pas de jouer les héros ou me donner bonne conscience. L'ensemble des sentiments que j'avais toujours ressentis pour elle mais qui était resté enfouis venaient de faire surface avec violence. Je voyais et comprenais la gravité du moment. Je n'étais pas spécialement croyant mais j'étais prêt à faire un effort et prier tous les dieux possibles et inimaginables, pour mettre toutes les chances de mon côté ! J'augmentais la douleur en la portant, je n'étais donc pas allé très loin. Juste la mettre un peu à l'abris. Je n'avais aucun moyen d'appeler l'extérieur, et puis de toute façon quelqu'un l'avait certainement fait, la question était : pourquoi ils mettaient autant de temps à intervenir ? Le bilan allait être lourd. Les morts s'accumulaient mais Kahina allait rester en vie, je donnais ma parole. J'appuyais sur la plaie pour ralentir l'hémorragie mais je sentais le liquide chaud filer entre mes doigts. J'étais paniqué bien que mon visage reste stoïque. Je n'avais pas prévu de la voir mourir, je refusais de la voir mourir. Je la rassurais autant que possible en lui disant de ne pas s'inquiéter... Une fois de plus elle me demanda de partir. Je secouais négativement la tête. C'était simplement hors de question. Je n'ajoutais rien d'autre, j'étais incapable de parler. Plutôt mourir que de la laisser là. _"Bien entendu. Tu es la personne la plus forte que je connaisse ! Tu es super Kahina ! " Je lui souris tendrement, pourtant je sentais mes yeux se remplirent de larmes. Putain Gale c'est pas le moment de craquer. Tu dois tenir, être fort. C'est la seule chose qui vous sauvera. Je lui dis de penser à sa famille, à sa magnifique princesse. Je savais qu'elle se battrait quoi qu'il arrive pour elle ! Je la sentis frissonner, puis elle ferma un instant les yeux : _"Non non. Garde les yeux ouvert... C'est important ! " Je tentais de la serrer encore plus contre moi sans augmenter la douleur. J'avais vu une fois dans un documentaire trop chiant qu'en se servant de la chaleur humaine on pouvait sauver quelqu'un de l'hypothermie ! Je tirais sur la nappe pour nous en couvrir également. Je me détestais de ne pas avoir fait médecine ! Elle se lança dans un long discours sur ce que je devais faire si elle mourrait. Je refusais cette éventualité. Une larme coula le long de sa joue, j'eus l'impression de sentir mon coeur se briser. Tous le monde était en train d'y passer... _"Je ne le ferais pas ! Tu sais pourquoi parce que tu leur dira toi-même ! " Je posais ma tête contre la sienne. Une petite larme coula sur mon visage, mais là je faisais un effort sur humain pour ne pas craquer. Pas que je ne veuille pas montrer un peu de fragilité mais parce que ca ne l'aidera pas ! Puis vint mon tour. Elle m'avoua m'aimer. Nous étions deux idiots! _" Et bien quand on sortira d'ici et bien je t'inviterai à dîner comme il faut, un véritable rancard. Je choisirais un restaurant hyper cher histoire de t'impressionner et je te complimenterais tout en restant vague histoire de ne pas faire le mec trop attaché... Mais tu sais quoi ? La vérité c'est que je suis fou amoureux de toi et ça depuis longtemps. Je suis tombé sous ton charme mais on est devenu meilleur ami et je savais qu'il n'y avait pas de place pour moi, du coup j'y ai plus spécialement pensé, et puis je t'ai embrassé et tout est remonté à la surface. c'est totalement con de te dire ça dans un moment pareil ... c'est certainement terriblement égoïste. Alors ne me demande pas de partir parce que je ne le ferais pas ! "


code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Lun 25 Fév - 23:43


Le bal de la Saint-Valentin

Gale était aussi têtue que moi. Il refusait de me laisser là. Je ne pouvais pas émettre d’objection, autre que verbalement. Je soufflais légèrement. Je préférais être la seule morte. Je ne veux pas qu’on meurt tous les deux mais Gale en a décidé autrement, il voulait rester là et était résigné à ce qu’on reste a deux. Du coup, je ne faisais presque plus attention à mon état, malgré ma chaleur corporelle qui diminuait et la douleur. Je stressais pour Gale car ce mec était fou. Un autre tir avait résonné, quelqu’un avait crié. Je commençais vraiment à avoir de plus en plus peur. « Bien entendu. Tu es la personne la plus forte que je connaisse ! Tu es super Kahina ! » me répondit-il en souriant, je lui rendais son sourire. J’essayais d’être sur de moi, je n’allais pas mourir, il n’y avait pas de raison que je meurs maintenant. J’avais toujours été forte. Il fallait que je me batte de toutes mes forces. Pour ma fille surtout, pour ma sœur et pour Gale. « Tu es super aussi Gale et ce n’est pas vrai, tu es aussi fort que moi ! » répondis-je doucement. Je regardais droit devant moi ensuite. Je voyais un mur, à côté la porte de sortie. Il y avait un peu de mon sang par terre.

« Non non. Garde les yeux ouverts... C'est important ! » je le savais et pour l’instant, je n’étais pas trop fatigué mais je sentais la fatigue m’envahir doucement. J’avais juste froid. Gale ressera un peu plus son étreinte et essayait de me réchauffer avec la nappe. Je commençais vraiment à avoir peur, pas pour moi, mais pour ma fille, je ne voulais pas qu’elle se retrouve toute seule. Même si j’avais des amis formidables, cela ne devait pas être facile de vivre sans l’un de ses deux parents. Je voulais encore passer plein de moments avec elle. J’essayais de m’accrocher pour elle, mais vraiment ce n’était pas facile. Je levais les yeux vers mon meilleur ami. « J’essaie.. Pour l’instant, ça va je ne suis pas trop fatigué, mais je ne suis pas sur de réussir dans un quart d’heure ! » Je ne devais plus ressembler à rien. Je devais être horrible, aussi blanche qu’un cachet d’aspirine. Sinon les ambulanciers ne peuvent pas se dépêcher, certains sont quand même à l’agonie. Je ne parlais pas de moi, pour l’instant, ça allait. Les paupières ne me tombaient pas, je n’étais pas seule. Personne n’était debout, enfin, je ne crois pas, on pouvait avoir le tireur à l’aise.

Je lui fis tout un speech, sur ce que j’aimerais qu’il dise à mes proches au cas où il m’arriverait quelque chose. Je n’avais pas passé en revue tout le monde, il manquait Pierre et Duncan par exemple. J’en oubliais plein. J’avais peur de la mort comme tout le monde, on ne sait pas ce qu’il se passe après. La mort a toujours était une question existentielle, elle restera sans doute toujours. J’avais peur aussi de m’en sortir et d’avoir perdu un de mes proches. Quelqu’un que j’adorais, déjà d’avoir vu ma meilleure amie à terre m’a foutu un sacré coup. « Je ne le ferais pas ! Tu sais pourquoi parce que tu leur dira toi-même ! » Gale refusait la possibilité qu’il m’arrive quelque chose. Une larme roula à nouveau sur ma joue. On ne sait jamais, moi non plus, ce n’est vraiment pas ce que j’espérais. « J’espère, mais au cas où… Gale faut y penser. » Ma voix se cassait ensuite. Je m’attaquais à lui, je laissais mon cœur parlait. Ca faisait du bien. Il savait enfin. Je me sentais tellement soulagée. Au moins, tout était dit, même si les conditions de l’aveu étaient plutôt atroces. Pas du tout terrible. « Et bien quand on sortira d'ici et bien je t'inviterai à dîner comme il faut, un véritable rancard. Je choisirais un restaurant hyper cher histoire de t'impressionner et je te complimenterais tout en restant vague histoire de ne pas faire le mec trop attaché... Mais tu sais quoi ? La vérité c'est que je suis fou amoureux de toi et ça depuis longtemps. Je suis tombé sous ton charme mais on est devenu meilleur ami et je savais qu'il n'y avait pas de place pour moi, du coup j'y ai plus spécialement pensé, et puis je t'ai embrassé et tout est remonté à la surface. c'est totalement con de te dire ça dans un moment pareil ... c'est certainement terriblement égoïste. Alors ne me demande pas de partir parce que je ne le ferais pas ! » Je pleurais, j’avais besoin d’évacuer mes émotions. Ca me faisait chaud au cœur d’entendre cela mais si le tireur lui tirait dessus, je m’en voudrais toute ma vie. On venait de s’avouer qu’on s’aimait mais on ne sait même pas si dans l’avenir, ce serait possible. Le destin nous jouait des vilains tours. Son passage résonnait un peu dans ma tête, j’étais obligé de sourire la deuxième fois. Je regardais Gale dans les yeux à nouveau. « Et je mettrais ma plus belle robe histoire de te plaire et je maquillerais comme une femme fatale, alors que tu m’as déjà vu sans maquillage, les yeux bouffis comme un lapin shootée. Je te dirais que je n’embrasse pas le premier soir alors qu’on en meurt tous les deux envie. Non mais sérieusement, je ne veux pas que tu dépenses tout pour moi. Un petit resto, c’est aussi bien.. Par contre les compliments, je prends. » lui dis-je en souriant et en riant légèrement. J’ajoutais ensuite. « Non ce n’est pas con, Gale, on se connait, est-ce qu’on se l’aurait dit un jour avant de réellement se perdre ? Je ne suis pas sûr, parce qu’on sait très bien que le fait que nous soyons amis, les meilleurs amis nous bloque, on a peur de se perdre. Mais si je ne m’en sors pas, je ne veux pas que tu regrettes, car c’était sans doute mieux comme ça… Je ne veux pas que tu sois triste, je veux que personne ne soit triste. C’est les aléas de la vie et si dieu m’a rappelé parmi les siens, c’est qu’il a une bonne raison. Et si tu devrais partir, tu devrais penser à ta sœur. Elle a besoin de toi et j’ai besoin de toi sur tes pieds. » Je continuais de soutenir son regard.

Les minutes passaient, je ne savais pas à quoi m’attendre, triste nuit à New-York. Tout le monde allait se souvenir de cette Saint-Valentin. Je m’accrochais, je faisais tout pour ne pas fermer les yeux, je me devais de ne pas le faire. On comptait sur moi. La douleur me lançait. La fatigue commençait à prendre le dessus, je regardais Gale, l’air complètement stone. « Je commence à m’endormir, je suis vraiment fatiguée ! En plus voir du sang depuis tout à l’heure me fait vraiment tourner de l’œil. » Je ballais, pas très gracieux mais je sentais que bientôt je n’allais pas résister.


fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Jeu 28 Fév - 12:06



✖ Never let me go. ✖
« Like a friend... No more »

    Qu'est ce que j'étais censé faire ? Si je m'écoutais je courrais à l'extérieur à la recherche d'aide mais je ne pouvais pas laissé Kahina là. J'étais perturbé mais je refusais de l'abandonner. J'espérais vraiment que quelqu'un arrive et nous aide. Je n'avais aucune connaissance en médecine, même pas les premiers secours et là il fallait que je fasses face à une hémorragie. J'espérais que rien de plus grave ne soit en train d'arriver... Je veux dire qu'aucun organe n'ait été touché. Il fallait absolument que je lui parles et que je l'empêches de s'en dormir. Il ne fallait surtout pas ! J'avais vu ca dans un film mais les films se basent sur la réalité non ? _" Dis le moi surtout si tu arrives. Je pense qu'ils seront arrivés avant. On sera sortit de cette galère avant ! " Je passais ma main sur son visage. Ensuite j'eus le droit à un long speech sur ce que je devais faire si malheureusement elle ne s'en sortait pas vivant. Je refusais de penser à cette possibilité. C'était trop dur, ce serait insupportable de la perdre ! Je hochais la tête et baissais les yeux : _" J'y penserais. Je te le promet mais ca n'arrivera pas ! "
    Elle m'avoua pleins de choses en même temps. J'avais compris qu'elle m'aimait et ce n'était pas spécialement le bon moment pour tout avouer mais tant pis. Il fallait que je le fasses si le pire venait à se produire. Je lui avouais aussi que je l'aimais depuis longtemps et tout... On avait vraiment l'impression de jouer dans un film. Un horrible film dont le réalisateur n'a pas réalisé qu'on utilisait des effets spéciaux et qu'on ne tirait pas vraiment sur les comédiens ! Elle se mit à pleurer. Je la pris dans mes bras et tentais de la calmer. Je passais ma main dans ses cheveux et la rassurais. _" Super. Je ne serais pas avare de ce côté là alors. " Ensuite elle tenta de me faire la morale. Je secouais la tête négativement. _" Je t'interdis de mourir c'est clair ?" Je pensais à Grace. J'avais envie de lui dire aussi que je tenais à elle et qu'il fallait qu'elle fasse attention. Je me rendais compte que je ne serais pas toujours là pour la protéger. _" Je te laisserais pas. Si tu veux que je sortes et bien il va falloir que tu me fiches dehors et je pense pas que me lever et courir vers la sortie soit la meilleure façon de rester en vie. Discussion close. J'étais assez sec. La peur certainement. Saleté de soirée à la con. _" J'aurai jamais dû te demander de m'accompagner..." .

    Les minutes défilaient. Je sentais le sang encore sortir de son corps. Je ne savais plus quoi faire. Je la voyais lutter de plus en plus fort. Elle commença à bailler avant de me dire qu'elle était fatiguée. Le moment que je craignais était en train d'arriver. _" Regarde moi. Ne regarde que mon visage et ça ira. " Il fallait que je trouves un moyen pour la tenir éveiller. Je tentais de ne pas faire voir à quel point j'avais peur. J'étais mort de peur pourtant. _" Raconte moi un truc... Tiens le moment le plus drôle que tu as vécu ses dernières années. Réfléchis. "

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Sam 2 Mar - 1:32


Le bal de la Saint-Valentin

« Dis le moi surtout si tu arrives. Je pense qu'ils seront arrivés avant. On sera sortit de cette galère avant ! » je hochais la tête, je lui faisais confiance, je lui souriait faiblement, j’avais un peu peur même beaucoup. Je n’avais pas spécialement envie de mourir en ce genre de Saint-Valentin. Ca serait un peu le comble. Ca prouverait que je resterais seule les derniers instants de ma vie, enfin pas en couple, amoureuse, oui mais pas en couple alors que c’est la fête des amoureux. C’était un peu drôle quand on y pensait. Ce n’était vraiment pas de chance. Je le regardais tandis qu’il passait sa main sur mon visage. On parlait ensuite de l’éventualité et un dernier mot pour mes proches. Mes super proches et surtout ceux qui me venaient à l’esprit. Il me promettait que cela n’arriverait pas mais qu’il y penserait, au cas où. Je lui fis un sourire. Vu comment les minutes défilaient, je n’étais pas aussi convaincu que lui. Je sentais toujours ce liquide qui est clairement mon sang coulait et ce n’était vraiment pas rassurant. Je commençais à m’habituer à la douleur, de toute façon, on ne bougeait pas. Des fourmis viennent se planter dans les pieds, j’avais envie de bouger mais après je pensais à la douleur, je préférais avoir ces fourmis enfaites même si c’est dérangeant.

Mes pensées étaient toutes dirigées vers ma fille plus ou moins. A ce moment là, quand je pleurais, je pensais aux faits que peut-être Gale ne me complimentera pas sur cette robe ridicule que j’aurais pris 20 ans à choisir. Le fait que je ne serais plus là pour partager quelque chose avec quelqu’un. Gale tentait de me calmer, il me prit dans ses bras, il souhaitait me rassurer, je le sais. Je pensais aussi au fait que je ne verrais pas ma fille grandir. Cette idée me torturait l’esprit le plus. Je pensais au truc les plus ridicules que j’aurais du lui expliquer, comme le fait de la question la plus gênante pour un parent : comment on fait les bébés ? Par exemple. Une question pas facile à expliquer surtout à l’âge de ma fille. Je n’étais plus sur de rien, c’était ça le plus effrayant. « Super. Je ne serais pas avare de ce côté là alors. » Après les larmes, j’eus un petit rire. Je devais m’en sortir. Pour Gale, Sanaà et Leila au moins. Je n’aimais pas me montrer faible, là clairement je l’étais. Je n’aimais pas ça. Enfin là, ce n’était pas un inconnu, c’était Gale. Il m’a connu faible déjà mais quand même, je ne voulais pas que cela se reproduise. « Je t'interdis de mourir c'est clair ? » cela ne dépendait pas de moi malheureusement, je pouvais sentir qu’il avait peur. C’est sans doute pour cela que je voulais qu’il parte de cette salle. « Oui, j’ai compris ! » dis-je avec le faible sourire de tout à l’heure. Je voulais qu’il s’en sorte sans égratignure, je m’en voudrais toute ma vie sinon. « Je te laisserais pas. Si tu veux que je sortes et bien il va falloir que tu me fiches dehors et je pense pas que me lever et courir vers la sortie soit la meilleure façon de rester en vie. Discussion close. » le ton faisait la chanson. Je le regardais, je savais qu’il ne voulait pas me parler comme ça. C’était le stress depuis tout à l’heure qui est quand même à son maximum. Le fait que je sois entrain de perdre du sang. J’ajoutais quand même en bougeant un peu mes bras tel une tête de mule. « Si je pouvais, je te ficherais dehors tu sais. » il fallait que j’en rajoute. C’était plus fort que moi. On allait s’en souvenir pendant longtemps de cette soirée. « J'aurai jamais dû te demander de m'accompagner... » je levais mon bras doucement, pour chercher son visage et je le caressais du bout des doigts doucement, le bout de mes doigts frôlaient son visage. « Tu ne pouvais pas savoir qu’il y aurait un fou furieux à l’intérieur, ce n’est pas ta faute ! »

« Regarde moi. Ne regarde que mon visage et ça ira. » je devais m’appliquer à faire ce qu’il disait. Je ne regardais que lui dans le blanc des yeux. J’essayais de sourire, je ne sais même pas si c’était réussi. Je devais être tout blanche à faire peur quoi. Pourtant, je sentais mes yeux qui me piquaient de plus en plus. Je sentais que je n’allais pas encore tenir une demi-heure, voir un quart d’heure ou même dix minutes. « Raconte moi un truc... Tiens le moment le plus drôle que tu as vécu ses dernières années. Réfléchis. » Me demanda-t-il ensuite. Il fallait que je me concentre. « Le moment.. » répétais-je comme un écho comme si j’avais du mal à saisir alors que j’avais parfaitement compris. Je réfléchissais au ralenti. « J’hésite entre deux moments.. Il y a celui avec Dakota quand il a essayé de cuisiner pour me faire plaisir une fois. Il a brûlé ce qu’il avait fait cuire et le pire c’est que notre voisine d’à côté avait appelé une société de nettoyage car elle pensait qu’il y avait des rats qui étaient mort dans notre cuisine car ils avaient mangé les fils de notre cuisine. Un vrai carnage, tu te rappelles, je te l’avais raconté. Il y aussi le moment où tu m’as embrassé devant ma mère, rien que pour la tête qu’elle a fait. » je souriais avant d’ajouter « Et toi ? »

Un bruit sourd à nouveau résonna puis des bruits de coups. J'avais peur, je me resserrais contre Gale tout en attendant la suite. Un deuxième coup de feu retentit et plus rien, plus aucun bruit. Rien, j'avais très peur. Je ne voulais pas que Gale se lève, si le tireur était toujours en vie c'était risqué. Je n'avais plus la force de pleurer. J'avais très peur néanmoins, les services d'urgences ainsi que les policiers commencèrent à envahir la salle. On n'entendait plus de coup de feu rien. Je regardais Gale en disant ensuite avec la mine d'un enfant apeuré. « Tu m'accompagnes à l'hôpital ? » j'avais un peu peur de me retrouver seule dans les hôpitaux, c'est vrai. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas venir, c'est stressant. Un secouriste vient ensuite vers nous, il se présenta, je n'ai même pas saisi l'information. Je hochais simplement la tête.



fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale Sam 16 Mar - 12:41



✖ Never let me go. ✖
« Like a friend... No more »

    J'avais une trouille bleu ! J'étais mort de peur et je ne sais pas si mon coeur s'en remettra un jour de cette soirée. Je tenais bon pour Kahina, mais plus le temps passé et plus c'était compliqué ! Elle se voyait mourir moi j'étais prêt à tout pour l'en empêcher ! Elle me demanda une dernière fois de partir, je refusais catégoriquement. Jamais je ne l'abandonnerais, jamais ! C'était clair dans mon esprit et si le tueur voulait venir me coller une balle dans la tête qu'il le fasse. Je faisais ce que j'avais à faire. Bon d'accord, l'adrénaline aidait beaucoup et je n'avais pas l'impression d'être en danger immédiat ! Je souris doucement, tendrement :

    _" Et ben viens. je t'attends !"

    Je m'en voulais de l'avoir amené ici. C'était ma faute en quelque sorte. J'avais insisté pour qu'elle m'accompagne à cette foutue soirée et résultat des courses elle baignait dans son sang. La culpabilité était forte. J'en avais l'estomac qui se serré. Si elle mourrait jamais je ne me le pardonnerais ! Elle posa sa main sur son visage. Je profitais de ce contact :

    _" Oui.. mais tu ne serais jamais venu si je n'avais pas insisté. Je pensais que ce serait une bonne idée. "

    Je la sentais m'échapper. Je lui demandais de ne regarder que moi, dans le blanc des yeux. Il ne fallait pas qu'elle se concentre sur le liquide rouge qui s'écoulait sur le sol ou encore les bruits alentours. Je tentais d'attirer comme je le pouvais son attention en lui demandant de me raconter des anecdotes sur sa vie ! Je ris doucement, même si le coeur n'y était pas vraiment :

    _" Je me souviens. C'était mémorable ! Je crois pas qu'un jour elle m'appréciera ! Et elle n'a encore rien vu !"

    Elle me retourna la question,je fis mine de réfléchir mais de gros bruits m'en empêchèrent ! Je me collais le plus possible contre Kahina.Je ne voyais pas ce qui se passait et même si l'envie de la tête était très présente je ne le fis pas. C'était le meilleur moyen de se faire tuer. La porte craqua et des gens s’engouffrèrent dans la salle. Les secours ! Un homme se dirigea vers nous, je me poussais tout en gardant la main de Kahina dans la mienne.

    _" Je vais pas te lâcher maintenant !"

    Je donnais le peu d'information que j'avais au sujet de son état. Le secouriste fut rejoint par un autre, il me poussa un peu. Je lâchais sa main. Il s'inquiéta de savoir si j'avais des blessures. Je secouais négativement la tête. Quelques minutes plus tard ils décidèrent de l'emmener à l'hôpital. Je montais aussi dans l'ambulance.

    Une heure plus tard, j'étais dans la mini chambre qu'on avait réservé à Kahina. J'y avais eu accés et le droit de l'attendre en mentant un peu... Oui Kahina et moi n'étions pas ensemble depuis longtemps ou marié... Personne n'avait eu le temps de vérifier ! Une infirmière s'était chargé d'appeler ses parents, avant de me donner un formulaire à remplir pour elle. J'avais appelé mon père pour le rassurer. Il avait quitté son travail sans tarder, même si je l'avais rassuré. J'avais besoin de vêtement propre, tout ce sang me faisait tourner la tête. Je n'en pouvais plus. J'avais jeté la chemise sur le sol avec rage, avant de passer de l'eau sur mon visage pour enlever les dernières traces. Foutu saint-valentin.

code by shiya.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




information
My life

MessageSujet: Re: Never let me go ⊰ Gale

Revenir en haut Aller en bas
 

Never let me go ⊰ Gale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère. Politiquement vôtre.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» [embauche illégale/coupable] Choupettezou59 21/03/1459
» 06. [Robertson's] PEETA! No, Forget it ! It's GALE !
» Une infraction illégale...[PV : Patte de Grive]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille :: Gossip Girl The Return 1.0 :: Evenements :: Le Bal de la Saint-Valentin-